Né à Corato dans le sud de l’Italie, Andréa Soldano arrive en France et dans la coiffure il y a presque 20 ans. Apprenti surdoué, il devient Art Director de plusieurs salons à l’âge où habituellement on vous cantonne derrière les bacs à shampoing.

A 23 ans, Andréa Soldano se lance un pari fou : ouvrir son propre salon.

L’objectif pour Andréa était de mettre en scène sa vision personnelle de la coiffure faite de haute technicité parfaitement maîtrisée, d’écoute permanente des désirs des clients et surtout d’une convivialité qui fait souvent défaut à nombre de salons parisiens.

Ainsi, naîtra le Salon de poche situé 83 rue de Charenton dans le 12ème arrondissement de Paris. En quelques mois, le plus petit salon de la capitale (11 m2 !!) ne désemplis pas. Tous et toutes ne tarissent pas d’éloge sur le travail et le caractère hors du commun d’Andréa l’italien.

5 ans plus tard, il est temps de trouver plus d’espace, direction la rue Saint Sabin à Bastille. Dans ce salon, il met une nouvelle fois en scène ses convictions. Un studio technique entièrement dédié au soin et la coloration du cheveu. Un véritable laboratoire où Andréa peut exprimer pleinement les talents de coloriste qui ont fait sa réputation. Ensuite, la grande « table à coiffer » autour de laquelle on prend place comme pour un diner entre amis avec au menu des coupes sages, tendances ou complètement délurées.

Le salon fait peau neuve cette année et Andréa invite ses clientes dans ce nouvel espace imaginé tel un écrin à bijoux, qui offre une qualité de service d’excellence.

La nouvelle  décoration a été puisée et inspirée par les origines italiennes d’Andréa tant pour le choix des matériaux ,des couleurs et du mobilier afin de créer un lieu chic, élégant et confidentiel.

Cette transformation est le résultat de la passion pour ce métier, de l’énergie positive et du respect des valeurs humaines et professionnelles d’Andréa et son équipe…